05 mars 2007

L'archer

n0589

L'archer Yi est assez adroit pour atteindre une cible minuscule, mais il ne sait pas se protéger contre les flatteurs. Le saint est habile en ce qui concerne le ciel, mais il est maladroit vis-à-vis des hommes. Seul l'homme parfait est capable des deux. Seul le ver sait être tout à fait ver parce que lui seul garde sa nature céleste. L'homme parfait rejette le ciel d'un autre. Moi-même je ne sais si je suis ciel ou homme

Si un oiseau passe devant l'archer Yi, celui-ci l'atteindra obligatoirement, car il en a la capacité. Si l'on considère l'univers comme une cage, aucun oiseau ne trouve où s'en échapper.

Un homme amputé d'une jambe ne s'orne plus, parce qu'il se moque du blâme ou de la louange.

Un forçat n'a plus peur sur un point élevé parce qu'il se désintéresse de la vie et de la mort.

Celui qui n'a aucune honte de recommencer son exercice, oublie les hommes. Celui qui oublie les hommes est un homme du ciel  : S'il est vénéré il n'en sera pas joyeux; s'il est insulté il n'en sera pas fâché. Seul celui qui participe à l'harmonie du ciel peut arriver à cet état d'âme.

Qui est au-dessus de toute colère ne sera jamais en colère, car sa colère découle de la non-colère;

Qui est au-dessus de toute action humaine n'agira plus, car ses actes émanent du non-agir

Qui veut être calme règle sa respiration;

qui veut être inspiré suit son cœur;

qui veut agir juste n'agit que par nécessité; telle est la voie du saint.

Posté par sicouzac à 17:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur L'archer

Nouveau commentaire